Accueil Actus Des voitures pourraient rouler à l’air grâce au graphène

Des voitures pourraient rouler à l’air grâce au graphène

910
0
PARTAGER
Corbis - Cellules de graphène

Corbis - Cellules de graphène
Véritable star des matériaux du futur, le graphène ne semble pas avoir dit son dernier mot sur sa composition. Révélé en 2004, ce cristal de carbone ultra-fin est vite devenu la coqueluche des principaux acteurs de l’automobile et de l’aéronautique. Et pour cause: grâce à ses incroyables propriétés électroniques, il serait en mesure de multiplier considérablement la capacité des recharges de batteries lithium-ion.

Sir Andre Geim – Prix Nobel et découvreur du graphène – vient de découvrir que le célèbre matériau pouvait laisser passer des atomes d’hydrogène chargés positivement tout en restant imperméables aux autres gaz. Pour simplifier, le graphène pourrait se « nourrir » de ces particules pour produire directement de l’électricité. Les voitures électriques pourraient alors se recharger directement grâce à l’air ambiant! « Nous sommes très heureux de cette découverte car elle ouvre un nouveau domaine d’applications prometteuses pour le graphène et les technologies à base d’hydrogène », déclare Marcelo Lozada-Hidalgo, cochercheur de l’étude.

« Le principe est simple: vous pompez votre carburant directement depuis l’atmosphère et obtenez de l’électricité. Avant cette étude, cette idée n’aurait même pas pu germer: elle serait sortie tout droit d’un film futuriste. Désormais, nos recherches fournissent la preuve que ce genre de dispositif est possible sans contredire les lois connues de la nature », a ajouté Sir Andre Geim.

A la fois écologique et performante, cette solution jusqu’alors imaginée dans les scénarios de science-fiction pourrait bien devenir l’énergie du futur. Affaire à suivre.

Sylvia Guirand/ATCNA

SGUi/AllTheContent